Première découverte de Puyo, rencontre de Francisco

Publié le par Hoequateur

On a hésité pour le titre... => mais "Puyo, cité des mille et une chasse d'eau" c'est moyen quand même... <=

 

Il fait bon, très bon. Il fait gris ou beau, mais toujours « très » et toujours « bon ». Puyo est une ville pas trop grande (20 000 habitants environs quand même un peu quoi on veut dire) mais étendue. Son centre est petit et on en a déjà presque fait le tour en cherchant le premier soir un lieu pour dormir.

Premier rafraichissement après les 5 heures de trajet dans un magasin longeant une grande route. Les enfants que nous croisons sont tous intrigués par notre présence et veulent jouer ou nous parler. Nous montons ensuite dans un taxi, deux devant et les autres dehors à l'arrière histoire de passer malgré nous encore moins inaperçu. Ca y est, nous sommes entourés de forêt, de chaleur, de cette présence tropicale qui englobe la vie de cette ville.

 

Francisco nous a retrouvés et emmenés chez lui pour le premier soir. C'est dans une maison traditionnelle, la choza, et à la façon des Shuars que nous sommes accueillis par toute sa famille. Première danse, premiers rites, première présentation, premiers échanges de cadeaux et de mots. Comment dire... Nous sommes chez eux comme chez nous, leur invitation porte un message de partage et d'espoir. Pour être franc, on avait beau être en bordure de la ville, entrer dans la Choza avait en soi quelque-chose de magique. Y entendre leur langage, y découvrir une nouvelle réalité et être si facilement intégré dans un tel quotidien est tout simplement mystique.

Mick est marqué par la abuela, y yo tambien d'ailleurs. L'aura de cette vieille femme dégage tellement de vécu !

HOE pas pouvoir espérer mieux ! Durant cet instant nous avons été comblés, impressionnés, et emplis de toutes ces choses qui donnent envie de vivre et de découvrir.

 

Mais il est déjà tard et au fond de leurs placards, Antonio y Jennifer couvent déjà leur premières déflagrations gastriques et fiévreuses... Une nuit chaude et mouvementée, que certains partagent dans leurs rêves avec des rencontres étranges, ou avec les WC... Mais n’ayez crainte, chamans, pharmaciens, hôteliers, passants, et nous même en prenons grand soin.

 

Tôt ce matin, c'est à dire 6h  pour nous, 13 heures en France, cela fait une heure qu'une télé voisine chante et crie ses louanges médiatiques. Un petit tour sur le balcon s'impose pour apprécier l'air et le ciel. Dans la rue en dessous c'est le silence. Quelques oiseaux colorés se posent sur un fil, une meute de chien passe, la brume monte vers les montagnes de l'Ouest. Le soleil se lève ; une chasse d’eau retentit au loin.

 

Kevi & Mi Quateur qui n’espèrent pas être les suivants.

Publié dans Le voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Salut,<br /> Je suis Pierre du projet 2007 (oui on ne s'est jamais vu car je suis au Canada).<br /> bonne chance à tous, ne vous inquiétez pas pour les chiottes, au biout d'un moment on s'habitue.<br /> Pouvez vous passer le bonjour à la famille de francisco de ma part?<br /> Bon voyage !
Répondre
A
Tout ça fait rêver... Continuez à nous donner un bout de vos aventures qui semblent tellement extraordinaires... on en a bien besoin ! Courage aux malades ! spéciale dédicace à makolok et à jenn !
Répondre
B
Hello Guys !!<br /> Sympa d'avoir de vos nouvelles !J'espère que tout va bien pour vous et que vous n'avez pas tous été malades ! J'attends avec impatience vos photos car je connais votre talent ! Il me tarde !!<br /> BIZZZ<br /> @++
Répondre
N
quel plaisir d'avoir des nouvelles et quelles nouvelles!!!!!!!!!!!!!!!!! une richesse intérieure pour vous tous et certainement des moments inoubliables!! bonne continuation et pas trop de stages w.c................. <br /> gros bisous à notre fille marie
Répondre
S
Hola todos ! On ressent un merveillement dans tous vos récits et l'aventure semble humainement riche- nous sommes impatients de connaitre la suite ! message particulier pour jenni ! bizzzz
Répondre